Mon cas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Mon cas

Message  Zed le Mar 23 Déc - 9:49

En y repensant, ça fait "au moins" 2 mois que je suis infecté de punaises de lit. Ca à commencé doucement, avec l'écrasement d'une ou 2 de ces bêtes certaines nuits sans vraiment me réveiller, et je mettait ça sur le compte d'un moustique (en me réveillant y avait qu'une bouillie informe avec une grosse tache de sang). Je ne fait pas d'allergie, rien à voir. Aujourd'hui, l'horreur. Je profite d'être malade et d'avoir le sommeil léger pour placer les bestiaux que j'écrase sur un coin de ma table de chevet. Cette nuit je me fait attaquer sans relâche, et à 4h du mat' j'abandonne l'idée de dormir, j'allume ma lampe et j'inspecte les cadavres. Pas très concluant vu l'état. Mais là.....je voit ce truc ce ballader sur ma couette. Je l'écrase et je voit une grosse tache de sang. Les cadavres correspondent. J'en trouve une autre. Et encore une. Je saute de mon lit et j'en trouve une petite dizaine sur le dessus ( affraid ). Je soulève mon matelas (j'ai une planche en bois compensé dessous) et ça ressemble plus à une fourmilière qu'a autre chose.

Je m'enfuie et je trouve le nom de ces %#!$&* de bêtes très rapidement. Punaises de lit.

Je commence par cerner l'infection. A priori, uniquement au niveau du lit. A savoir que j'entasse beaucoup de choses sous ce lit. Après lecture de quelques messages, je décide d'attaquer avec les moyens du bord : mon fer à repasser vapeur.
Je soulève le matelas et j'approche le fer sans que les punaises ne bougent. 2 coup de vapeur à courte distance et j'ai 3 cadavres. Panique. Au court de mon assaut de 3 heures qui suit je suis sidéré de leur l'instinct de survie. Elle courent en zig zag pour échapper au fer, se cachent dans des creux, sautent dans les trous.

Une vingtaine de cadavres plus tard la menace apparente est éliminée, la literie complètement passée à la vapeur (mais comment j'ai pu dormir avec autant de bêtes dans mes draps Shocked ) et le lavage brûlant des draps isolés en sac poubelle imminent.

Reste le plus dur, le dessous de lit, avec des vêtements qui iront bouillir quitte à pas les revoir, des sacs de voyages en tissu rigide dans lequel je stock des inutilités que je rechigne à jetter. Jusqu'à ce que je trouve une petite infestation sur un livre à l'intérieur fermé par une fermeture éclair et là je balance presque tout.

Encore beaucoup de boulot en perspective mais l'efficacité de la vapeur me donne confiance, je compte renouveler l'opération régulièrement et y ajouter une touche de produit naturel aux propriétés insecticides.

En attendant je dort par terre dans mon entrée sous une veste.

Zed
Chasseur de bestioles

Nombre de messages : 2
Date d'inscription : 23/12/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon cas

Message  Zed le Mar 23 Déc - 11:11

Presque 5 heure que je me bat, et l'infection semble sous contrôle. Je m'attendait à une nuée qui me saute à la gorge sous le lit, avec la reine mère qui pond à n'en plus finir, une sorte de remake d'alien. Je prend mon courage à 2 mains et 2 pieds et je me lance. Y en a moins que ce que je pensait (en même temps j'en voyais une couche entière). Je les chasse pendant 1 heure et je voit plus rien qui bouge. Parfois un intrépide se pointe, rapidement maîtrisé avec mon fer branché en permanence à porté de main.

Je bricole un système de grand mère que j'avais vu dans un vieux film de guerre. Google me confirme et améliore le système : tremper les pieds du lit dans l'eau.
Je passe un sac plastique pour éviter la moisissure des pieds, j'accroche avec du ruban adhésif, je pousse le vice à mettre une couche au dessus de scotch double face. Je met une bonne dose de nettoyant pour parquet à la lavande dans la flotte. Impossible pour elles de monter je pense et si elles sautent elles perdent leur place.
En les traquant j'ai eu la surprise de les voir passer sous le mur pour m'échapper Shocked
Je vais prendre contact avec mon voisin et je vais voir ce que je peut faire pour colmater la brèche.

Cet aprem les aromates entrent en jeu.

Zed
Chasseur de bestioles

Nombre de messages : 2
Date d'inscription : 23/12/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon cas

Message  crafou le Mar 23 Déc - 16:26

Bonjour Zed !

J'ai lu avec attention le récit de ta première bataille (fort palpitante ! Wink ). Et je préfère intervenir avant que tu ne crois la guerre déjà gagnée : je doute que la vapeur et les aromates ne suffisent ! tu décris une infestation plutôt importante et, me semble-t-il, pire que la mienne : cela fait pourtant 6 mois que j'y suis (deux mois depuis mon dernier traitement, et je n'ose croire à la fin du cauchemar) !!!
Je ne dis pas ça pour que tu te décourages mais pour que tu prennes conscience de l'ampleur du problème et que tu puisses frapper fort rapidement, avec des insecticides, je veux dire. Les solutions que tu as employées font cependant également partie de la solution, je pense.

Bon courage !

crafou

crafou
Bugbuster

Nombre de messages : 87
Date d'inscription : 02/09/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

peut etre le bout du tunnel

Message  sab2500 le Ven 16 Jan - 16:17

Moi aussi j'ai eu la joie de rencontrer mesdames les punaises...Mon corps s'en souvient encore car j'ai du être piqué un bonne 50taines de fois alors que mon copain seulement 2 fois. En plus ma peau s'est emballée et a fait une violente réaction aux piqures avec urticaires et les boutons qui cicatrisaient se tranformaient en plaque d'eczema (alors que je n'ai jamais eu de problèmes de peau)
Ta première réaction de passer la vapeur et mettre les pied de ton lit dans l'eau fait partie des bonnes solutions mais tu devrais peut être faire aussi appel à des pro. Comme tu le dis passer la vapeur en a fait fuir quelques unes et le résultats ça sera une infestation plus éparpillé qu'au début. Moi, suite à mes piqures j'ai identifié la bête grace au net jusqu'à que j'en trouve deux et que je sois sure de moi.

Donc voici ce que j'ai fait:
- j'ai lavé tout les vêtements qui pouvaient le supporter à une température minimum de 60° (plus bas ça ne sert à rien)
- pareil pour le sèche linge, à la chaleur la plus haute
- les vêtements qui ne pouvaient pas supporter je les ai desinfecté avec un bombe anti parasitaire qui s'appelle A-PAR qi sert généralement au traitement pour la Gale (fais moi confiance ça fonctionne, j'en ai pulvérisé sur une de ces petites con***** et ça a été radicale) Surtout bien vaporisé sur les coutures, ourlet...et ensuite j'ai lavé à la température qui convenait à chaque vêtement avec un séchage adaptée aussi.
- Tous mon linge lavé je l'ai enfermé hermétiquement dans de gros sacs poubelles et dans la salle de bain ou je suis sure qu'il n'y avait rien.

-J'ai fais appel a des pro. Alors je ne sais pas si tu es à Paris mais il y a un service qui s'appelle le SMASH et qui te garantit deux passages si le premier s'avère infructueux (il faut compter 1 mois pour être que le premier traitement à échoué) et cela pour une somme modique 60,20 euros(en plus délai de deux mois pour recevoir la facture du trésor public). Pour m'être renseigné auprès d'entreprises privée ça peur monter jusqu'à 250 euros pour un seul passage alors qu'ils savent parfaitement qu'en général deux passages sera nécessaires!
Pour que le traitement marche il faut leur préparer le terrain mais tout ça ils te le diront. Et il faut si on en a la possibilité ne pas dormir sur place la nuit même du traitement.

Moi ça fait une semaine que j'ai fait ça et pour l'instant je n'ai pas été repiqué mais je compte bien les faire revenir d'ici un mois juste pour être sure! Les mecs m'ont dit que même si j'en voyais pour l'instant il ne fallait pas paniquer car elles sont en période d'incubation et du coup ne peuvent plus piquer et par contre dans 1 mois si j'en revois là je pourrais les rappeler et il viendrait gratuitement.

En conclusion, même si pour l'instant tu as la bonne méthode n'attends pas trop car elles se reproduisent assez vite et tu risques juste de les déplacer.
Je te souhaite bon courage et je ne sais pas si c'est le cas pour toi mais si tu en parles autour de toi beaucoup de personnes te diront qu'il est quasiment impossible de s'en débarasser...Les mecs de la mairie donc des pros m'ont qu'il était très difficile mais pas impossible si on le fait conciencieusement.

Ps: Si tu n'habites pas Paris essaie de voir auprès de ta mairie si il n'y a pas un service adéquate.

sab2500
Chasseur de bestioles

Nombre de messages : 6
Date d'inscription : 15/12/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon cas

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 15:11


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum