Satanés vampires

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Satanés vampires

Message  Tania le Ven 29 Juil - 20:14

Bonjour à tous...

Cela fait 1 mois que je suis touchée par cette malédiction.. d'où viennent elles? je ne sais pas... mais ça colle avec la date des soldes...
Je vis à lyon dans un appartement en centre ville depuis 7 ans et jamais de problèmes...

J'ai découvert la présence de punaises de lit grâce à mon compagnon qui était régulièrement piqué la nuit. Plusieurs morsures en ligne (elle avance elle mord, re avance remords etc...)
Une chose me parait cependant étrange, c'est seulement mon compagnon qui est piqué alors que nous dormons dans le même lit...
Et nous avons même échangé de place ... rien à faire.. c'est toujours lui qu'elles attaquent.

Suite à la découverte de 6 punaises sur le bord du matelas... j'ai traité l'appartement avec de l'emulsphrine ( que je trouve assez efficace sur le court terme ...)
Nous avons jeté notre ancien matelas et le sommier ( qui avaient une bonne dizaine d'années ) et dormi dans un autre lit au salon, une seule piqûre au début, puis retraitement et plus rien... le produit avait l'air de marcher.. j'ai recommencé l'application tous les 7 jours pendant 3 semaines...

Mais la rebelotte... punaises la revanche... de nouvelles piqures sur mon ami. environ 1 a 3 tous les 3 jours. depuis 1 semaine.
Je ne pense ne pas être trop infesté .. quoi qu'avec leurs mode de reproduction rien n'est sur... De plus nous possédons deux chiens ce qui limite notre usage d'insecticides..

Pensez vous que les animaux peuvent les véhiculer ? ( deux golden retriever plein de poils! )
Auriez vous une idée sur le fait que je ne sois pas touchée alors que mon ami si? les punaises ont elles un hôte fétiche?

Je ne sais plus quoi faire, sachant que mon appartement présente un parquet massif et plein de recoins! Twisted Evil
Je vais recommencer ce week end le nettoyage complet... je reviendrais vers vous vous tenir au courant... si je ne meurs pas de fatigue ( parce que nos nuits sont un véritable enfer, on n'ose plus dormir )

Tania



Tania
Chasseur de bestioles

Nombre de messages : 3
Date d'inscription : 29/07/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Satanés vampires

Message  Ratkiller le Ven 29 Juil - 20:32

Un document de la maison Bayer :

Description
Ordre Hémiptères (vraies punaises "à demiailées")
Caractéristiques
Deux paires d'ailes normalement présentes ;
pièces buccales servant à piquer et à sucer,
formant un bec ou rostre, généralement
maintenu en dessous du corps. Métamorphose
habituellement incomplète, avec des stades à
l'état d'oeuf et de nymphe.
Famille : cimicidés
Insecte à corps aplati et ovale, aux ailes
antérieures très courtes et sans fonction ; ailes
postérieures absentes ; le rostre se situe dans un
sillon ventral ; tarses à 3 articles ; suce
exclusivement du sang.
Caractéristiques des espèces et hôtes/habitat
Punaise des lits commune (Cimex lectularius)
Longueur des adultes : 5 mm ; couleur brune
tirant sur le rouge, devenant pourpre après un
repas ; antennes bien développées ; yeux
simples et proéminents ; pieds griffus, peut
donc grimper sur des surfaces rugueuses mais
non lisses ; rapport entre la largeur de la tête (y
compris les yeux) et la longueur du troisième
article des antennes généralement supérieur à
1,7.
Hôtes/habitat
L'hôte principal est l'homme, bien que d'autres
animaux à sang chaud puissent être parasités.
Se rencontre dans les habitations humaines sur
toute la surface du globe.
Autres punaises se nourrissant de sang
Les punaises suceuses de sang, très semblables à
la punaise des lits commune, infestent souvent
les nids des oiseaux et les perchoirs des
chauves-souris. Dans certaines circonstances, ces
punaises peuvent envahir les maisons et
attaquer les hommes. Elles comprennent :
Punaise des pigeons (Cimex columbarius)
Très semblable en taille et en apparence à la
punaise des lits commune ; peut se distinguer
par le rapport entre la largeur de la tête et la
longueur du troisième article des antennes,
inférieur à 1,6 pour la plupart des spécimens.
Hôtes/habitat
Les principaux hôtes sont les oiseaux ; se trouve
principalement dans les nids d'étourneaux, les
pigeonniers, et les poulaillers, mais peut
attaquer l'homme.
Punaise des hirondelles (Oeciacus hirundinis)
Semblable en apparence à la punaise des lits
commune, mais plus petite et plus velue. Peut
davantage se différencier par les caractéristiques
suivantes : vu du dessus, le bord avant du
prothorax est bien moins concave que chez les
autres espèces ; le rapport entre la largeur de la
tête et la longueur du troisième article des
antennes est également supérieur à deux.
Hôtes/habitat
Les principaux hôtes sont les oiseaux ; se trouve
souvent dans les nids d'hirondelles, mais peut
attaquer l'homme.
Répartition
Comme les punaises des lits ne peuvent pas
voler, elles doivent se traîner ou être
transportées de manière passive dans les
vêtements , ou plus probablement les bagages,
les meubles, les livres et autres objets utilisés
comme refuges. Leur capacité à résister à de
nombreux mois sans alimentation augmente
leurs chances de survivre à de tels transports et
la répartition très large de ces insectes, tout
autour du globe, démontre leur succès.
Les punaises des lits peuvent envahir tout type
de logement mais les infestations ne s'établiront
probablement que dans les locaux à faible
niveau d'hygiène. Par conséquent, ces insectes
sont généralement associés à des conditions
d'habitation médiocres, encombrées et
manquant d’hygiène.
La plupart des infestations par les punaises des
lits frappent les maisons d'habitation,
généralement dans les chambres à coucher. Les
populations jeunes et adultes vivent de la
même façon, se cachant la plupart du temps
dans les fentes et les fissures et sortant la nuit,
d'habitude juste avant l'aube, pour se nourrir
du sang de leurs hôtes endormis. Leurs
cachettes sont proches de l'endroit où dorment
ceux-ci : dans le cadre ou le matelas des lits,
dans les meubles, derrière les plinthes ou le
papier peint – tout endroit procurant à ces
créatures nocturnes un refuge obscur pendant
les heures diurnes.
Les infestations par ces insectes surviennent plus
particulièrement dans les zones à forte densité
de population, comme les hôtels, les auberges
de jeunesse et les colonies de vacances.
Sous un climat tempéré, les punaises des lits
atteignent leur pic de population vers le début
de l'automne. A ce moment, tous les stades du
cycle de vie sont présents. Avec l'arrivée d'un
temps plus froid, leur activité diminue, la ponte
des oeufs s'arrête et le développement des
formes juvéniles se ralentit.
Les punaises des lits hivernent principalement
sous leur forme adulte, puisque les oeufs et les
nymphes sont plus sensibles aux températures
faibles et meurent à l'arrivée de l'hiver, à moins
de se trouver dans un local suffisamment
chauffé.
Les punaises parasitant les oiseaux, comme la
punaise des hirondelles, se rencontrent dans les
nids de leurs hôtes et suivent un style de vie
similaire à celui de la punaise des lits
commune. Les problèmes occasionnels
provoqués par ces espèces lorsqu'elles attaquent
l'homme proviennent de leur flux à partir des
nids abandonnés bâtis à proximité ou à
l'intérieur des habitations, flux qu'il faut
endiguer. Les nids situés dans les greniers ou
sous les débords de toit constitueraient une
source probable si une telle infestation était
suspectée.
Importance
Les punaises des lits ne sont pas considérées
comme des vecteurs de maladies, mais leur
nourriture à base de sang peut provoquer une
irritation grave chez certaines personnes,
entraînant une perte du sommeil, un manque
d'énergie et de l'apathie, particulièrement chez
les enfants. Une déficience en fer chez des
nouveau-nés a été constatée après une attaque
excessive par des punaises des lits. La piqûre
entraîne souvent un gonflement dur et
blanchâtre, qui la distingue de celle de la puce
qui laisse une tache rouge sombre entourée
d'une zone rougie. Les personnes réagissent
différemment aux piqûres, certaines acquièrent
une immunité.
Probablement plus importante, cependant, est
la répugnance avec laquelle ces insectes sont
regardés. Les excréments des punaises des lits
donnent à leurs refuges une apparence tachetée
caractéristique, tandis que leurs "glandes
nauséabondes" confèrent aux pièces infestées
une odeur d'amande distinctive et désagréable.
De plus, la seule pensée d'être la proie de tels
insectes suffit à la plupart des gens pour
engager des actions immédiates pour les
contrôler. La punaise des lits peut même aider à
créer des taudis, en chassant les propriétaires
appliquant des normes d'hygiène raisonnables,
seules les personnes moins concernées par ces
questions restant sur place.
Il est intéressant de remarquer que de
nombreux facteurs participent au maintien des
populations existantes de punaises des lits : les
techniques modernes de construction, qui
permettent un transfert facile entre propriétés
attenantes ; l'utilisation accrue du chauffage
central, qui leur permet de continuer à se
nourrir et à proliférer durant l'hiver ; les
mouvements de mobilier sur le marché de
l'occasion, qui intensifient leur dissémination ;
tous ces facteurs servent le maintien des
niveaux de populations.
Cycle de vie
Les oeufs des punaises des lits, légèrement
arrondis, mesurant de 0,8 à 1,3 mm de long et
0,4 à 0,6 mm de large, sont cimentés aux
surfaces des refuges, souvent en grand nombre.
Les oeufs non éclos ont une couleur opaque,
blanc nacré, tandis que les oeufs éclos qui
restent sur place longtemps après l'éclosion sont
opalescents et translucides. Alors que la
température et la disponibilité de nourriture
ont un profond effet sur la production d'oeufs,
les pontes sont pratiquement continues dans
des conditions optimales, avec une vitesse
d'environ trois par jour. Le nombre d'oeufs
pondus par une femelle au cours de sa vie
adulte a été établi entre 150 et 345.
Les nymphes au premier stade qui éclosent ont
une longueur juste supérieure à 1 mm et
comme à tous les stades, ressemblent
énormément aux adultes, à l'exception de la
taille et de la couleur. Les premiers tendent à
être plus ambrés que les adultes au brun plus
sombre. Chaque nymphe a besoin d'un repas
complet de sang avant de muer vers le stade
suivant. Bien que des variations de taille
existent, principalement à la suite des effets de
la nourriture qui peuvent aller jusqu'à
multiplier le poids des punaises par un facteur
6, les longueurs approximatives de chacun des
cinq stades de nymphe sont : stade I 1,3 mm, II
2,0 mm, III 3,0 mm, IV 3,7 mm et V 5,0 mm. Les
ailes, rudimentaires, apparaissent à la dernière
mue.
La vitesse du développement de l'oeuf à l'adulte
et la durée de vie des adultes, varient en
fonction de la température et de la disponibilité
de nourriture. Avec des repas fréquents, à
température ambiante normale (entre 18 et
20°C), les adultes vivent entre 9 et 18 mois,
l'incubation des oeufs s'étendant sur 10 à 20
jours et le cycle complet sur 9 à 18 semaines.
Dans ces conditions, les nymphes se nourrissent
à environ 10 jours d'intervalle et les adultes une
fois par semaine. Si nécessaire, les nymphes et
les adultes peuvent survivre à de longues
périodes sans alimentation. Dans des conditions
plus fraîches (13°C), les adultes peuvent survivre
jusqu'à une année privés de nourriture.
Dans les pièces non chauffées, où la
température descend en dessous de 13°C
pendant l'hiver, la ponte, les mues et la prise de
nourriture s'interrompent et la population
décline en même temps que les oeufs et les
jeunes nymphes meurent. Dans de telles
conditions, on ne rencontre qu'une génération
par an. Si les températures ne chutent pas
brutalement, la reproduction peut se poursuivre
toute l'année et deux générations peuvent se
succéder.
Contrôle
Dans toutes les infestations et particulièrement
celles nouvellement établies dans des maisons
bien tenues, une tentative de détermination de
la source de l'infestation sera menée pour que
des mesures adéquates puissent être prises.
Une inspection minutieuse des locaux envahis
vise à découvrir l'étendue de l'infestation,
puisque les mesures nécessaires pour contrôler
celle-ci diffèrent si elle est établie et largement
répandue à travers tous les locaux ou si elle a
été récemment introduite et probablement plus
localisée.
Les mesures de contrôle utilisées doivent être
intensives et dirigées contre tous les lieux de
refuge. Si l'infestation a pour origine des nids
d'oiseaux, il sera nécessaire de traiter ces nids et
conseillé d'interdire aux oiseaux l'accès au
bâtiment.
a) Hygiène/gestion
Des normes sévères d'hygiène et de ménage ne
fourniront probablement pas une méthode
efficace de contrôle, mais elles révèleront plus
précocement la présence de punaises des lits,
rendant leur contrôle plus facile. Les punaises
ne peuvent proliférer que si elles sont tolérées.
Si leur présence est suspectée, une inspection
minutieuse du lit, du matelas autour des
coutures, de l'arrière du dosseret, etc., doit
pouvoir les révéler. L'utilisation d'un aérosol à
base de pyréthroïde pulvérisé autour de ces
zones peut aider, les insectes étant chassés de
leurs cachettes. La découverte d'oeufs ou de sacs
à oeufs et les taches noirâtres des excréments
des punaises indiquent également leur
présence. La literie (les draps par exemple) et les
vêtements infestés doivent être blanchis ou
brûlés et l'ossature des pièces infestées nettoyée
à fond. Une attention particulière doit
accompagner l'enlèvement de la poussière, des
peluches et des débris provenant des refuges
des insectes comme les fentes, les fissures, les
coutures des tissus, les boutons sur les matelas,
etc.
b) Contrôle par insecticide
Pour éradiquer l'infestation, il sera nécessaire
de traiter soigneusement les locaux à l’aide
d’insecticides adaptés, y compris les lits, les
autres meubles et les refuges dans la structure
des pièces infestées. L'appel à des
professionnels du traitement des insectes
nuisibles est conseillé, car la détection et le
traitement approfondi de toutes les cachettes
des punaises des lits constituent un travail
nécessitant de l'expérience.

Désolé pour la mise en page, mais ça part d'un pdf......

Ce que je voulais dire, c'est que les chiens peuvent servir d'hôtes, également : attention aux paniers, litières couvertures etc.

Ratkiller
Bugbuster

Nombre de messages : 109
Date d'inscription : 04/09/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Satanés vampires

Message  Clem le Lun 1 Aoû - 14:54

Bonjour et bienvenue...

@ Ratkiller : Merci pour cette doc c'est intéressant.

Tania, tu sembles avoir fait tout ce qu'il fallait pour les éliminer (d'après ce que j'ai vu sur internet ton insecticide semble efficace en plus tu as multiplié les applications).

Tiens nous au courant.


Clem
Bugbuster

Nombre de messages : 66
Date d'inscription : 04/07/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

des news !

Message  Tania le Mer 3 Aoû - 19:21

Tout d'abord merci à vous pour vos réponses et pour les informations ratkiller!

J'ai trouvé une solution à mon problème de punaises qui depuis une semaine fonctionne bien! ( enfin pour le moment Razz )

En allant dans une enseigne de bricolage, j'ai repéré le prix des housses anti punaises... et 85 euros... je trouvais cela assez chez...
j'ai donc fabriqué ma propre housse avec une bâche de peintre en plastique épais transparente et du gros scotch blanc.

J'en ai fait une housse parfaite! mon sommier et mon matelas sont tous les deux enrobés par ma bâche. j'ai bien scotché tous les espaces et les petits trous ( ceux des pieds du sommier )
Depuis : plus aucune piqûre.. alors si cette idée peut vous aider ...

Le seul 'bémol' est que le drap est sur la bâche.. ça fait un bruit de plastique mais ce n'est pas si gênant que ça...
A coté de cela, je continue de traiter avec l'emulsphrine.

Mon beau père, travaillant dans la rénovation d'appartement m'a aussi conseillé de traiter le parquet avec de l'Alcali ( dérivé de l'ammoniaque ) je vais essayer et je reviens vers vous le plus rapidement possible! sunny




Tania
Chasseur de bestioles

Nombre de messages : 3
Date d'inscription : 29/07/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Satanés vampires

Message  Ratkiller le Mer 3 Aoû - 19:27

L'alcali est de l'ammoniaque. Attention aux éventuels effets répulsifs, qui feraient que les punaises iraient se planquer parce que ça trognote, et qui reviendraient plus tard se nourrir. Ça ne me semble pas être une bonne idée, AMHA.

Ratkiller
Bugbuster

Nombre de messages : 109
Date d'inscription : 04/09/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Satanés vampires

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 3:14


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum