témoignage sur une bataille contre un ennemi corriace

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

témoignage sur une bataille contre un ennemi corriace

Message  Lili44 le Sam 3 Sep - 1:46

Bonjour à tous,
Je me promène sur ce forum et constate avec désarroi que le monde n’est pas prêt d’être débarrassé de cette terrible prédatrice, aussi petite soit-elle ! Je peux moi-même vous faire part de ma malheureuse expérience des punaises de lit dont je pense être sortie (je dis « je «pense » et j’ose à peine parler au passé, tellement on ne peut jamais être sûr avec ces bebetes).
Toujours est-il qu’en septembre de l’année dernière, à mon retour de vacances, j’ai constaté que je me faisais étrangement piquer toutes les nuits mais pour autant je ne voyais aucun moustique dans les parages. J’ai mis 3 semaines avant de découvrir la 1ère bestiole. Après des recherches sur le net, j’ai découvert que c’était une punaise de lit (dont je n’avais jamais entendu parler). En cherchant bien pour trouver les autres (vu le nombre de boutons que j’avais, il ne pouvait y en avoir qu’une seule !), j’ai finalement découvert les bestioles cachées dans un recoin du sommier au niveau des pieds de lit Shocked . C’était carrément l’horreur !! Il y en avait plein, toutes agglutinées les unes aux autres, c’était vraiment dégueu à voir (rien que d’y repenser beeuuurk !). Le problème c’est qu’il était déjà trop tard puisque le temps que j’arrive à les détecter, on était du coup déjà au mois d’octobre ! Pour finir, il y en avait même quelques unes qui grimpaient sur les murs, ça devenait horrible affraid . Comme j’habite dans une résidence, j’ai été obligée d’en parler au gérant qui m’a proposé de déménager dans l’appartement voisin (lui laissant ainsi la possibilité de désinfecter tranquillement cet appartement-là…a-t-il vraiment réussi ? je ne sais pas !).
J’ai donc déménagé en prenant bien soin de nettoyer soigneusement tous mes meubles et tout ce qui avait été susceptible d’être en contact avec les punaises, viré les éléments de ma literie (draps, oreillers, etc) pour être sûre, nettoyé mes fringues à 60°, me suis armée de bombes antiparasitaires achetées en pharma (marque A-par), de prises anti-insectes (Raid) et poudre à répandre sur les sols. Bref, j’ai pris un max de précautions quoi...
Malheureusement, quelques semaines après……. à nouveau piquée !!! J’ai refouiné dans ma nouvelle chambre et au bout d’une heure : une punaise de lit est apparue. Là, j’ai craqué Crying or Very sad . Le cauchemard. Déménager n’avait pas suffi et c’était reparti de plus belle ! Les jours ont passé et leur présence s’est confirmée. Du coup, j’étais à nouveau envahie…
J’étais tellement dépitée que je commençais à me dire « bon ok tu vas devoir apprendre à vivre avec ses saletés » pale . Ma mère est venue m’aider et à eu quelques idées. On a commencé par enrouler le sommier de film alimentaire et idem pour le matelas (en faisant bien attention qu’il n’y ait pas de trous). Nous avons passé le nettoie-vapeur sur la moquette de la chambre à plusieurs reprises. Nous avons entouré la tête de lit de pâte à modeler pour boucher les trous (au cas où elles se cachent derrière) : ça aurait été aussi bien avec du silicone mais dans ces cas là, on fonctionne dans l’urgence !! même si ces idées peuvent paraître saugrenues ou risibles mais quand on manque de ressources, on fait avec les moyens du bord sur le coup !!! A force de tournées de draps et de spray antiparasitaire en prévention, ça va faire depuis le mois de juin que je ne me suis pas faite piquée… Je ne me sens pas encore complètement « sauvée » et je continue d’inspecter régulièrement mon lit (oui, on devient carrément parano mais y'a de quoi !)
Après je pense que tant qu’un délai de plusieurs mois n’est passé, je préfère ne pas trop me réjouir (« il ne faut pas vendre la peau de l’ours avant de l’avoir tué » !) Rien que d’en parler, ça me gratte !

Tout ça pour dire aux personnes victimes des punaises de lit qu’à force de persévérance, je pense qu’il est possible de s’en débarrasser. Mais cela peut prendre plusieurs mois, c’est clair. Sur le coup, on est gêné, on n’ose pas trop en parler. Moi je ressentais une certaine honte, peur que les gens me prennent pour une crado donc j’évitais d’en parler et du coup je me morfondais toute seule dans ma m***e… mais c’est faux ! Ça peut arriver à tout le monde et quand ça te tombe dessus bah t’es pas sorti de l’auberge.
Le mot que je retiendrais de cette expérience c’est le découragement, car quand on a l’impression d’avoir tout fait pour nettoyer et qu’on en retrouve quand même une le lendemain, ben on est bien épuisé (physiquement et psychologiquement car cela pompe beaucoup d’énergie (et de fric)).
Je lis aussi sur ce forum que des personnes s’en sont bel et bien sorties : c’est bien la preuve que ce combat relève encore du possible ! Very Happy
Je souhaite bon courage aux personnes concernées, allez, SOYEZ FORTS, nous les vaincrons tôt ou tard !!!(on dirait un discours de guerre mais c’est presque ça !!!)

TOUS UNIS CONTRE LES PUNAISES DE LIT !!!! Twisted Evil

Lili44
Chasseur de bestioles

Nombre de messages : 1
Date d'inscription : 03/09/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum